‘… Liberté de la foi chrétienne…’

Auteur: Alfred R. van Wijk
Trad.: 
Louise Nussbaumer

Les mennonites pratiquent le baptême sur la base d’une confession de foi écrite personnellement. A cause de cela, leur éducation religieuse prend plus de temps, elle est proposée aux enfants et aux  jeunes adultes qui se préparent au baptême.

 

Pas de doctrines établies

Actuellement beaucoup d’églises proposent une école de dimanche aux enfants d’âge préscolaire. C’est une leçon à thème et de petits rituels avec des livres d’images contenant différents thèmes. Corien van Ark a développé une méthode appelée ‘Rejoins le cercle’ (Kom in de kring). Pour des adultes se préparant au baptême il y a des réunions de catéchisme, utilisant souvent une méthode éditée par Gerke van Hiele, ‘Touché par l’Eternel’ (Aangeraakt door de Eeuwige). L’objectif de cette méthode n’est pas de transmettre une doctrine écrite. Au contraire, à chaque rencontre, une série de passages bibliques, de cantiques, de sujets de discussion, d’activités créatives et un ensemble de questions sont proposés pour un travail en groupe. A part cela, il y a une formation courte pour ceux qui ont 18 ans et plus pour les préparer à être des prédicateurs laïcs pendant les cultes.

 

Une foi basée sur l’expérience

Les méthodes de Corien van Ark et de Gerke van Hiele ont pour but d’édifier une foi basée sur l’expérience. Dans les années après la guerre les personnes en charge de l’éducation à la foi, en particulier des femmes, ont  réuni du matériel. Elles ont produit des livres pour enfants avec des histoires, un temps fort, et des histoires à réfléchir, en même temps qu’un manuel pour les parents.

 

Passer de la connaissance à une foi personnelle

Ce n’est que depuis la fin du  17ème siècle que les parents demandent à l’église de prendre en charge l’éducation à la foi. Avant, on pensait que c’était le travail des parents. Le matériel d’enseignement contenait une doctrine à apprendre par cœur qui mettait l’accent sur les vertus et la connaissance biblique. Au 18ème siècle le temps des Lumière a doucement pris plus d’influence dans l’éducation à la foi. Les mennonites ont eu une position importante dans cette direction  parce que leur matériel d’études avait déjà inclus le rapport entre les sciences naturelles et le fait de connaître Dieu. Pendant le siècle suivant, le modernisme qui s’est développé sous l’influence de la critique académique de la Bible a orienté le catéchisme dans une direction plus libérale. Ce libéralisme qui promeut une foi basée sur l’expérience personnelle et une interprétation individuelle de la foi marque aujourd’hui l’éducation à la foi.

 

Référence: Gerke van Hiele, Encoutering the Eternal One: quide for Mennonite Churches (Pandora Press, Canada).