Le début d’un long chemin de souffrance

Auteur: Hermann Heidelbrecht
Trad.: 
Louise Nussbaumer

La période la plus difficile pour les mennonites en Russie est venue, lorsque les Bolcheviques prirent le pouvoir en octobre 1917. Une guerre civile qui se terminera  en 1922/23 commence à ce moment en Russie. Plusieurs groupes se battaient entre eux. Les bandes terroristes anarchistes  de Nestor Machno qui attaquaient régulièrement les villages mennonites, étaient les plus redoutés par les Mennonites. Dans le village de Eichenfeld, par exemple, 77 hommes et 4 femmes furent assassinés au cours d’une nuit en octobre en 1919, D’autres victimes sont mortes d’une épidémie de  typhus qui se répandait dans les villages par les Machnovites. Des familles entières moururent. Dans le village de Schönhorst 132 des 350 habitants moururent, à Choritza 180 sur 767. Plus de 10% de la population mourut au cours de cette épidémie.

 

Famine

Après toutes ces années de terribles combats acharnés, l’économie mennonite était complètement détruite. Les troupes de collecteurs d’impôts sur la nourriture du nouveau gouvernement soviétique prirent les produits agricoles, enlevant les dernières céréales aux paysans. Il y eut une terrible famine. Après des négociations difficiles avec les Bolcheviques, les Mennonites américains et néerlandais purent envoyer de la nourriture et des vêtements à leurs frères en difficulté.

 

Interdis d’émigration

Les délégués mennonites furent très encouragés à explorer les possibilités d’émigration vers l’Amérique. Les mennonites canadiens firent des demandes de visas d’immigration à leur gouvernement, obtinrent des crédits pour les traversées et promirent que les nouveaux arrivants ne seraient pas une charge pour l’état. Entre 1923 et 1928 environ 23.000 Mennonites partirent au Canada via l’Allemagne. En 1928, le gouvernement soviétique a mis fin à cette émigration.

 

L’impact de la collectivisation

La collectivisation qui devait remplacer l’économie privée par une économie collective en Russie fut mise en place en 1929. A nouveau il en résulta une terrible famine, avec 10 millions de victimes en Union Soviétique rien qu’en 1932-33. Parmi les personnes dépossédées et déportées se trouvaient beaucoup de Mennonites. Ils furent privées de terres, de bétail et de machines. Beaucoup furent forcés de s’installer ailleurs et laisser leurs villages et leurs maisons. Beaucoup moururent de faim ou de maladies dans les lieux de déportation. Certains partirent en ville à la recherche d’un emploi et de nourriture. C’est ainsi qu’arriva la dissolution des colonies mennonites.

 

Pour en savoir plus sur les Mennonites en Russie voir la Mennonite Encyclopedia Online (http ://www.gameo.org).