La reconnaissance de l’église mennonite en août 2013

Auteur: Martin Podobri
Trad.: Louise Nussbaumer

 La Réforme en Autriche a fait l’effet d’une bombe. Dans certaines régions environ 90% de la population était protestante et des milliers de personnes ont rejoint les anabaptistes. Contrairement aux protestants, les anabaptistes ont été sévèrement persécutés dès le début et beaucoup ont payé de leur vie leur nouvelle foi. Beaucoup ont pris la fuite ou sont morts martyrs. C’est pour cela que pendant plus de 300 ans il n’y avait plus d’anabaptistes en Autriche.

En 1869 une église baptiste a vu le jour à Vienne. C’était le renouveau  du mouvement anabaptiste des églises libres en Autriche.

 

L’Eglise libre mennonite en Autriche

Parmi les réfugiés de la deuxième guerre mondiale arrivés en Autriche, il y eut aussi des mennonites. Pour leur venir en aide, à eux et à d’autres, les mennonites ont mis en place en 1947 une action de secours pour l’Autriche. Les besoins sociaux, mais aussi spirituels étaient énormes. Les missionnaires ont distribué des couvertures, du charbon et de la nourriture et prêché l’Evangile. Beaucoup de personnes sont venues à la foi. En 1953 la première église mennonite  a été fondée à Linz. D’autres églises libres ont été fondées plus tard  à Vienne, Wels, Salzburg et Steyr. C’était le début de l’Alliance de l’église libre en Autriche.

 

Statut religieux

Mais comme l’Autriche était jusque dans les années 1990 un pays presque entièrement catholique, les églises libres étaient certes tolérées, mais devaient se constituer en associations. On ne voulait, et on ne pouvait  leur accorder les mêmes droits qu’à  l’église catholique.

 

Cinq dénominations pour une église libre

Début 2011 les comités de quatre différentes associations (Mennonites, Baptistes, Eglises chrétiennes libres et Evangéliques) se retrouvent pour discuter d’un statut juridique. Un des problèmes était que la loi exige un minimum de 2 % de la population totale (environ 15 000 personnes), mais aucune association n’avait autant de membres.

 

On découvre que réunies, les quatre associations comptent le nombre de membres requis. On se mit à créer des statuts  pour une « Eglise libre en Autriche ». Au cours de ce processus  la communauté chrétienne Elaia se joint au groupe, comme cinquième association. En janvier 2013 la demande pour la reconnaissance des Eglises libres en Autriche a été déposée et en août l’association obtint officiellement le statut d’église si bien que les Baptistes, la Communauté chrétienne Elaia, l’Eglise chrétienne/église de Pentecôte, l’Association des églises évangéliques et les Mennonites  sont maintenant une église reconnue.

Par cette association originale les différentes églises libres font partie de la même Eglise.